Skip links

4 raisons de former ses équipes aux bonnes postures de travail

former ses équipes

Des salariés efficaces et productifs sur leur lieu de travail est la vie rêvée pour un employeur. Alors pour voir ce rêve transformé en réalité, il est important de mettre en avant le bien-être de ses salariés avec des gestes et postures adaptés à chaque profession et la réduction des TMS. La fidélité et le recrutement en entreprise devient plus simple. Laissez-vous transporter de l’autre côté !

Prioriser le bien-être de ses salariés

Selon l’ISPP, 65% des français accordent de l’importance aux conditions de travail en entreprise. Alors quelles sont les représentations des français ? Comment peut-on définir les « conditions de travail » ?

Quelles sont les conditions de travail en entreprise ?

On sait aujourd’hui que les conditions de travail sont représentées par l‘environnement dans lequel évolue les travailleurs. De nombreux facteurs sont à garder à l’esprit.

  • Les horaires
  • Les missions à réaliser (fiche de poste)
  • Les risques professionnels liés aux métiers
  • Le statut des travailleurs
  • L’ergonomie aux postes de travail
  • L’environnement de travail (espace dédié, bruit, lumière)
  • pénibilité (port de charge et postures contraignantes)

Petit aparté. Le bruit représente la première source de désagrément sur le lieu de travail. Avec une irritabilité accrue et une baisse de la concentration au travail des salariés. Le bruit constitue une ambiance physique à ne pas contrarier. 

Pourquoi améliorer ses conditions de travail ?

Un travailleur passe en moyenne 7h/ jour sur son lieu de travail. Le salaire n’est plus la seule source de motivation. L’être humain veux donner du sens et se sentir utile. 60% des français accordent de l’importance aux conditions de travail en entreprise. 

La première chose à privilégier est de garantir une bonne santé physique et mentale de ses salariés avec une réduction possible des TMS.

Réduire les TMS avec de meilleures postures

TMS définition

Les TMS, aussi appelés troubles musculosquelettiques, sont représentés par des douleurs liées au travail. Soit des picotements, des brûlures ou des raideurs au niveau des membres.

 J’ai observé que le sujet était parfois encore tabou en entreprise. Puisque les conséquences économiques et sociales (remplacement des salariés, formation des nouveaux arrivants, baisse du CA) liés aux TMS sont majeurs.

Pourtant, il existe des actions préventives TMS faciles et peu coûteuses à mettre en place en entreprise

  • Favoriser les moyens d’expression 

En bref, je veux parler de libérer la parole pour avancer sur ce sujet. Il est assez simple de le faire finalement. Des exemples concrets vus en entreprise ; Confier une thématique de travail à des groupes de salariés favorisent la connexion, le partage d’idées.

  • Une bonne connaissance des gestes et postures de travail

Cependant, elle ne s’invente pas. Tirer, porter, pousser, se baisser, tracter, en résumé la manutention manuelle. L’idée est de ne pas solliciter la colonne vertébrale et de garder un dos droit. Eh bien cela s’apprend, et se répète jour après jour. Avec vos collègues, associés et managers pour valoriser, encore une fois, le bien-être en entreprise.

La formation professionnelle continue avec une analyse des postes de travail et l’oeil aguerri d’un ergonome, sur les tâches à accomplir en situation de travail réelle est vitale pour la démarche d’amélioration continue de votre entreprise. 

Pourquoi la formation professionnelle est-elle importante ?

La formation est un bon moyen de rappeler les règles de gestes et postures sur le lieu de travail. Sachant que l’apprentissage ne s’arrête pas à la porte de sortie de l’entreprise. Le quotidien peut avoir son lot de travail physique contraignant (jardinage, déménagement, etc). La montée en compétence d’un travailleur sur les sujets liés à la manutention manuelle et au port de charge est vital. Qu’il soit en position statique assise ou debout.

Les formations régulières permettent de réduire les accidents du travail, et les coûts liés aux arrêts maladies et à l’absentéisme. Prévenir le risque de blessures et les contraintes posturales sont les éléments clés pour gagner en efficacité et en performance au travail. Le problème majeur est de rééduquer son cerveau à faire autrement. Cela requiert du temps et de la patience. La durée moyenne est de 21 jours ! Mais pas de panique, si je l’ai fait, vous pouvez aussi le réaliser -)

Un vrai lien de réciprocité se déploie entre le travailleur, les manager et la direction. Plus les équipes se sentent reconnues au sein de l’entreprise, mieux la fidélité est perçue -)

Faciliter le recrutement et la fidélité

Deux critères de priorité pour un employeur. Et un seul et même combat. Des conditions de travail attractives pour inciter de nouvelles recrues. Prenons l’exemple sur des idées déjà testées en entreprise.

  • L’ergonomie au travail

Pour compléter les postures de travail contraignantes, rien de tel que de s’intéresser à l’ergonomie au travail. L’environnement de travail s’adapte à l’homme, et non l’inverse -) du matériel ergonomique, ou un réaménagement simple viennent s’ajouter à la connaissance des bons gestes et postures de travail.

  • Une salle de repos
  • Le partage d’un bon repas

Un pique-nique organisé le jour même ou dans la semaine est une idée simple avec taux de retour intéressant. Les français aiment prendre du temps pour manger. Faire connaissance et établir un lien de connexion avec ses pairs peut s’établir à ce moment de la journée. 

  • Célébrer un anniversaire

La considération est apportée pour ce jour spécial. Un moment opportun pour accueillir, revoir ses collaborateurs.

  • Un départ à la retraite

C’est l’occasion pour le partant/e de dire au revoir à ses collègues et collaborateurs. Remercier autour d’un gâteau et de petits fours inscrit l’événement dans le calendrier.

Les équipes aiment vanter la qualité de vie au travail au sein de leur entreprise. Mais si ces temps de partage sont oubliés ? Comment le vivent les travailleurs ?

Ainsi, nous avons tous conscience que les formations ergonomie gestes et postures, avec analyse de poste de travail de façon minutieuse répondent aux attentes des équipes de salariés. 

Ces journées de cohésion facilitent de façon certaine, les échange entre pairs et collaborateurs. Une véritable réciprocité se joue entre l’employeur et ses salariés; l’employeur est lui aussi actif quant au bien- être de ses équipes. Un point d’honneur est mis sur l’échange et l’expression. La mission sera rapidement une réussite !

Comment gagner en efficacité au travail ?

La performance au travail est un atout majeur pour l’employeur. Prendre du recul pour minimiser les gestes répétitifs, le port de charge, et une organisation du travail pensée pour être plus efficace font parties des axes de développement, de toute organisation. 

L’ergonomie au travail a toutes ses chances de créer ces effets de levier. De part, son principe d’économie d’effort et de sécurité physique. Avec des outils et du matériel technique ergonomique, le salarié va travailler moins longtemps, moins fort , et moins vite. Ce qui va préserver la faculté de ses membres supérieurs et inférieurs. La formation ergonomie gestes et postures est un gain de temps et d’énergie précieux pour les dirigeants de structure.

Un salarié à l’aise sur son poste de travail est un salarié efficace.

Je suis Sabrina Pihan, dirigeante de l’entreprise les bonnes postures. Ergonome de formation. Je suis aussi témoin de troubles musculosquelettiques (canal carpien, coiffe des rotateurs). Alors quand un stagiaire me dit « j’ai mal » l’empathie est présent. J’ai longtemps cherché les causes, trouvées à l’école d’ergonomie, puis des solutions (médecine douce). J’accompagne les entreprises dans la prévention des TMS et la lutte contre l’absentéisme (étude des organisations).